Installer Xubuntu 14.04 "Trusty Tahr"

Xubuntu 16.04 est sorti. De plus, comme Xubuntu 14.04, il est supporté au long terme (on parle de version LTS). Il est donc préférable d'installer la version 16.04 plutôt que la 14.04.

Présentation de Xubuntu

Logo de Xubuntu Xubuntu est un système d'exploitation gratuit pour ordinateurs de bureau. Il est en partie libre, la FSF explique pourquoi. Il a été fait pour les utilisateurs lambdas.
Il est basé sur Ubuntu, qui est basé sur Debian, lui-même basé sur GNU/Linux. Ubuntu est une célèbre distribution GNU/Linux avec une grande communauté et une documentation en français. La particularité de Xubuntu est d'utiliser Xfce, un environnement de bureau léger.

En apprendre un peu plus avant l'installation

Configuration matérielle requise

Créer un média d'installation

Un média d'installation est un périphérique de stockage pour installer un logiciel. On utilise généralement un CD/DVD ou une clé USB.
Si vous avez déja un média d'installation, vous pouvez passer cette étape.

Tout d'abord, télécharger Xubuntu 14.04 LTS. Ensuite, vous pouvez suivre la procédure indiquée sur le site de Ubuntu, qui est identique pour Xubuntu.

Une autre solution est d'acheter un CD ou un DVD déja gravé.

L'installation

Ce tutoriel a pour but de vous aider. Il peut néanmoins comporter des erreurs et manquer d'explications sur certains points. C'est pourquoi si vous suivez ce tutoriel, vous devez être une grande personne responsable de vos actes. Si vous n'êtes pas responsable de vos actes, ne lisez pas ce tutoriel, je ne me porte pas garant de vos potentiels problèmes.

  1. Insérez votre média d'installation.
  2. Au démarrage de l'ordinateur, démarrez sur le média d'installation. Il est parfois nécessaire de passer par le BIOS ou (sur certains PC achetés après 2011) l'UEFI (il est recommandé de lire la documentation de Ubuntu à ce sujet si Windows 8 ou plus était pré-installé sur votre ordinateur).
  3. Attendez qu'une interface graphique apparaisse. Cela peut prendre plusieurs minutes, le temps nécessaire varie en fonction de votre machine et de votre média d'installation.

  4. Cette fenêtre devrait apparaitre. Si l'interface n'est pas en français, sélectionnez "français" dans le menu déroulant de gauche.
    Ensuite, choisissez "Installer Xubuntu". Vous pouvez également le tester, vous pourrez l'installer sans redémarrage.

  5. Si vous êtes connecté à Internet, il est préférable de cocher "Télécharger les mises à jour".
    "Installer ce logiciel tiers" peut vous être utile. C'est légal en France, mais illégal dans les pays où les brevets logiciels existent (comme le Canada et les États-Unis). C'est pourquoi il est conseillé de ne pas utiliser les formats couverts par des brevets logiciels (comme le MP3 ou le AAC pour l'audio) et privilégier les formats ouverts (comme l'Ogg Vorbis, l'Ogg Opus ou le FLAC pour l'audio). Vous pouvez utiliser SoundConverter pour convertir vos fichiers audios et OggConvert pour convertir vos fichiers vidéos.
  6. Plusieurs choix s'offrent à vous :
    • Vous voulez avoir uniquement Xubuntu sur votre appareil et il n'y a aucune donnée importante sur votre disque.
      Vous pouvez chiffrer votre installation pour qu'il soit nécessaire d'avoir un mot de passe pour ce qu'il y a sur votre ordinateur. Vous pouvez utiliser la gestion par volumes logiques pour gérer d'une manière souple vos partitions.
      1. Vous souhaitez conserver un potentiel autre système d'exploitation ou vous avez une partition avec des données que vous souhaitez conserver. Si vous souhaitez conserver un autre système d'exploitation, vous aurez un programme léger (du nom de GRUB) qui vous permettra de choisir quel système démarrer au démarrage de votre appareil.

      2. Vous devez manuellement créer les potentiels partitions nécessaires (certains préfèrent le faire avec une autre interface graphique comme Gparted). Ensuite, vous devez en formater au moins une, avec "/" comme point de montage. Si votre ordinateur a peu de RAM (aussi appelé mémoire vive), vous pouvez faire une partition swap (1.5 Go est une bonne taille).

  7. Sélectionner la localisation où vous trouvez si l'option par défaut n'est pas la bonne. Cela permet notamment de définir le bon fuseau horaire.

  8. Vous pouvez choisir la disposition du clavier. Celle par défaut est généralement la bonne. Il est toutefois conseillé de tester dans le champ prévu à cet effet. Dans le cas d'un test négatif, "Détecter la disposition du clavier" peut s'avérer être une pércieuse aide.

  9. Remplissez tous les champs. Votre mot de passe doit être relativement compliqué pour être accepté. Retenez bien ce mot de passe, vous en aurez souvent besoin, notamment pour installer, supprimer et mettre à jour des programmes.
    "Ouvrir la session automatiquement" permet de ne pas taper le mot de passe à chaque démarrage, c'est plus simple, mais moins sécurisé. Pour plus de sécurité, vous pouvez chiffrer vos données personnels.

  10. Félicitations ! L'installation est en cours, vous pouvez boire une bière ou un soda embrasser votre ami·e de milles baisers. Si vous êtes studieux, vous pouvez également lire les diapositives qui vous en apprendront plus sur le système que vous êtes en train d'installer. L'installation peut être longue de 15 à 60 minutes.

  11. Il ne vous reste plus qu'à cliquer sur "Redémarrer maintenant" et contempler le résultat de votre dur labeur.

Le peaufinement du système

Ce qui est décrit ci-dessous est facultatif et chaque grande partie est indépendante.

Mise à jour

Après l'installation, il est fortement conseillé de mettre à jour le système. Il faut une connexion Internet ou utiliser une méthode moins conventionnelle (ce tutoriel n'aborde pas ce sujet).
Cliquez sur le menu des applications (par défaut, symbolisé par une souris bleue et en haut à gauche), démarrez "Gestionnaire de paramètres", puis cliquez sur "Gestionnaire de mise à jour" de la partie "Système", vous n'avez plus qu'à installer les mises à jour.

Il peut également être pratique que les mises à jour de sécurité soient téléchargées et installées automatiquement. Pour cela, démarrez "Gestionnaire de paramètres", puis cliquez sur "Logiciels et mises à jour" de la partie "Système". Dans la fenêtre qui s'est ouverte, sélectionnez l'onglet "Mises à jour". Vous n'avez plus qu'à sélectionner "Télécharger et installer automatiquement" dans la liste déroulante à droite de "Lorsqu'il y a des mises à jour de sécurité".

Prise en charge des langues

Après l'installation, il est possible que certaines traductions ne soient pas installées. Pour vérifier et potentiellement corriger cela, démarrez le "Gestionnaire de paramètres", puis cliquez sur "Prise en charge des langues" de la partie "Personnel". Si des traductions manquent, il vous sera proposé de les installer.

Logiciels

Logiciels par défaut

Ces logiciels sont par défauts installés dans Xubuntu 14.04. Ils sont tous libres, gratuits et de qualité. Vous pouvez néanmoins les remplacer par d'autres logiciels.

Installer des logiciels

Le moyen le plus simple est d'utiliser la logithèque Ubuntu. Nous n'évoquerons pas içi les autres méthodes.

Cliquez sur l'icone de Xubuntu (la souris bleu) (en haut à gauche), puis cliquez sur "Logithèque Ubuntu". Elle peut être un peu longue à démarrer.
Vous y trouverez de nombreux logiciels libres gratuits, mais également des logiciels propriétaires payants. Parmi ces premiers, il y a : la suite bureautique LibreOffice, le lecteur multimédia VLC, le navigateur web Chromium, Ekiga et l'éditeur de code Geany ainsi que Gedit.
L'installation d'un logiciel ne nécessite rien de plus que de cliquez sur "Installer" sur la fiche du logiciel voulu (dans la logithèque). Par mesure de sécurité, l'installation nécessite de taper le mot de passe de votre compte.

Menu des applications

Vous pouvez éditer le menu des applications, en faisant un clic droit dessus, puis en cliquant sur "Propriétés".

Menu à l'ancienne

Le menu des applications par défaut de Xubuntu 14.04 (qui se nomme Whisker) a une barre de recherche et des catégories sur le côté. Il est légèrement plus lourd que le menu à l'ancienne avec les catégories qui contiennent les applications correspondantes.

Le menu à l'ancienne et le menu Whisker

Si vous voulez installer le menu à l'ancienne, faites un clic droit sur la barre du système (aussi appelé tableau de bord), puis passez votre souris sur "Tableau de bord", enfin cliquez sur "Préférences du tableau de bord". Ensuite, allez dans l'onglet "Élément", appuyez sur le plus (à droite) et ajouter le "Menu des applications". Vous n'avez plus qu'à le positionner correctement avec la flèche qui monte et celle qui descend (elles se trouvent à droite au dessus du plus).

Des démarrages explicites sur ce que le système fait

Par défaut avec Xubuntu 14.04, un joli logo Xubuntu et un morceau de cercle qui tourne s'affichent au démarrage. C'est esthétique, mais le système ne dit absolument pas ce qu'il fait. Savoir ce que fait le système peut être utile en cas de bogue(s) ou par curiosité.

Pour savoir ce que fait le système au démarrage, remplacez GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash" par GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="" dans "/etc/default/grub" avec un éditeur de texte (comme mousepad ou nano) ouvert avec les droits SuperUtilisateur (par exemple avec sudo nano /etc/default/grub dans un terminal), puis enregistez (Ctrl+O avec nano). Pour finir, exécutez sudo update-grub.

Rendre le système moins propriétaire

Pour ceux et celles qui ne le savent pas un logiciel propriétaire, aussi appelé privateur ou non libre, est un logiciel qui ne respecte pas la liberté de ses utilisateurs, notamment parce c'est un instrument de pouvoir, comme l'explique très bien la FSF et un article de Wikipédia. Dans un monde qui utilise énormément et de plus en plus l'informatique, le logiciel libre est encore plus essentiel. C'est pourquoi ceux et celles qui tiennent à leurs libertés privilégient ou utilisent exclusivement des logiciels libres, "dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement" comme l'explique Wikipédia.

Désactiver les dépôts logiciels non libres

Démarrez la logithèque Ubuntu. Dans le menu "Édition", cliquez sur "Sources de logiciels". Dans la nouvelle fenêtre qui est apparu, sélectionner l'onglet "Logiciels Ubuntu", vous pouvez décocher "Pilotes propriétaires de périphériques (restricted)" et "Logiciels restreints par des droits d'auteur et/ou des questions juridiques (multiverse)". Vous pouvez aussi faire cela en enlevant toutes les occurences des termes "restricted" et "multiverse" dans le fichier "/etc/apt/sources.list". Ceci aura pour conséquence que moins de matériels fonctionneront avec votre système.

Installer le noyau Linux-libre

Le noyau Linux contient des blobs propriétaires. C'est pourquoi Linux-libre a été créé pour une fournir un noyau entièrement libre. Mais Ubuntu utilise le noyau Linux standard. Si vous installez Linux-libre, vous devez être conscient qu'il fonctionne avec moins de matériels.

Le dépôt utilisé n'est pas officiel et n'est pas spécifique à Ubuntu. Il y a donc un risque plus élevé de bogues qu'avec celui pas entièrement libre de Ubuntu. Si cela vous fait peur, vous devriez utiliser une distribution entièrement libre, comme celles que conseillent la FSF ou Debian.

Ajoutez deb http://linux-libre.fsfla.org/pub/linux-libre/freesh/ freesh main au fichier "/etc/apt/sources.list". Dans un terminal, exécutez sudo apt-get update. Il faut maintenant installer Linux-libre, pour prendre moins de risques au sujet des bogues il faut choisir la version LTS. Si vous êtes sous un système 32bits, exécutez sudo apt-get install linux-libre32-lts, sinon (c'est à dire pour un système 64bits) exécutez sudo apt-get install linux-libre64-lts. Si tout s'est bien passé, vous pouvez supprimer le noyau pas entièrement libre livré par Ubuntu avec sudo apt-get purge linux-generic linux-image-generic linux-headers-generic linux-firmware-nonfree puis sudo apt-get autoremove. Après ces opérations, il est possible qu'il reste des paquets de noyau pas entièrement libres de Ubuntu, dans ce cas supprimez les sans mon aide comme des grands.