Le clown qui se croit militant

C'est un militant. Celui-là, il va contre la pensée dominante. Il se sent concerné, réfléchit, le dit, l'écrit, l'affiche. Avec lui, on peut être sur d'avoir un point de vue critique sur ses sujets, au risque qu'il s'emporte par moment. Notre monde ne lui convient pas, c'est un militant.

La dernière fois, il m'a partagé un article fort intéressant via Facebook, il traitait de la surveillance de masse et des bulles de filtres, et le moins que l'on puisse dire est qu'il est engagé contre. Je pourrais aussi évoquer cette fois au KFC, ça a beaucoup mangé, discutté et échangé durant cette table ronde publique organisé par ses soins, on pouvait sentir à quel point il était engagé pour le véganisme. Il faudrait également évoquer ce moment où j'ai voulu me renseigner sur l'anti-capitalisme, il m'a envoyé des vidéos de communistes bien faites, et qu'il a eu l'amabilité de mettre sur YouTube pour mon confort. Je voudrais aussi raconter sa merveilleuse présentation à l'école en faveur du logiciel libre, alors que les autres élèves dont moi devions indivuellement faire une rédaction dessus (pour vérifier que l'on avait bien été attentif), mon PC a lâché, mais il a directement répondu à mon appel sur son numéro de portable et il a eu la gentilesse de me prêter son Mac avec la suite Microsoft Office. Il y a à ajouter son engagement pour la démocratie, le pouvoir du peuple, pour le peuple, par le peuple, que l'on peut constater avec ses nombreux appels aux votes à des pétitions qu'il a lui-même créé en coopération avec une entreprise via un accord dont il a le secret, et le tout avec confort grâce au vote électronique.

Je crois que je vais arrêter. Après tout, vous l'avez compris. C'est un militant, notre monde ne lui convient, vraiment pas.

Ou pas. C'est un clown. Il est bon pour le spectacle : discours, tracts, etc. Mais il ne fait rien contre ce quoi il est prétendument contre, il va même à alimenter sans problème ce qu'il décrit comme mauvais. Il est fictif, mais aussi bien réel. Quand un·e prétendu·e militant·e agit visiblement et sans problème pour ce qu'ille dénonce, il ne faut pas avoir de problème à en rire, c'est un·e clown. Pour espérer changer le monde, un·e militant·e se doit de faire en sorte d'être en cohérence avec ses idées. On ne peut pas vouloir significativement changer le monde et pleinement "vivre avec son époque".

L'incohérence du clown