Élements clés de la renouvelabilité de l'électrique via le solaire et l'éolien

  1. Le Soleil est une source d'énergie de la planète Terre. C'est la seule source qui lui soit à la fois extérieure, significative et constante.
  2. Les rayons du Soleil et le vent sont des sources d'énergie renouvelables.
  3. Pour de nombreuses activités humaines dans une société industrielle, ni le Soleil ni le vent ne fournissent une énergie directement utile.
  4. Les rayons du Soleil et le vent peuvent être transformés et utilisés en électricité via des processus techniques.
  5. La captation d'une source d'énergie et la transformation en une autre forme ne peuvent être pures : il y a nécessairement une perte.
  6. Les plantes qui font de la photo-synthèse réalisent la captation et une transformation, mais il faut ensuite les traiter comme des agro-carburants ou bio-carburants pour la conversion en électricité.
  7. Les méthodes non-biologiques sont plus gourmandes en ressources non renouvelables et en nécessitent souvent des moins courantes.
  8. Le recyclage ne peut être parfait. Il en résulte que l'extraction de matières est nécessaire pour conserver un certain niveau d'infrastructure, par réparation et/ou remplacement.
  9. Pour s'économiser, l'humain va tendanciellement s'approvisionner là où cela lui parait le plus facile.
  10. Pour se faciliter la vie, l'humain peut utiliser l'énergie et la technique, qui sont des moyens extensibles sans limite apparente (contrairement à l'organisation sociale).
  11. À niveau de technique constant, obtenir de l'électricité via le solaire non-biologique ou l'éolien conduit tendanciellement à un rendement énergétique décroissant, puisque les ressources nécessaires à cette obtention deviennent tendanciellement de plus en plus coûteux.
  12. Pour enrayer cette fatalité, il faut que la technique progresse et elle le peut à priori dans tous les domaines de la chaine (extraction des ressources non énergétiques, procédé de fabrication pour les outils de captation et de stockage, captation, stockage, recyclage, maintenabilité, etc.).
  13. Conserver un niveau constant d'électricité via le solaire non-biologique et/ou l'éolien implique une avancé éternelle de la technique et cette progression doit être à la mesure de la difficulté croissante à obtenir les ressources si la technique n'avait pas évolué.
  14. La fuite en avant pour la préservation de la fourniture d'électricité via le solaire non-biologique et/ou l'éolien, et encore plus pour son accroissement, n'aboutira vraisemblablement jamais, car il faudrait stabiliser le coût énergétique global à niveau de technique constant.
  15. Pour ce qui est des plantes, elles sont nécessaires à l'humanité pour s'alimenter et il faut des terres arables pour l'agriculture, donc l'énergie exploitable est limitée et une partie doit aller à la reproduction matérielle des corps.
  16. Il se pourrait que l'humanité soit matériellement forcée de réduire sa consommation d'énergie, car une énergie abondante et renouvelable jusqu'à son usage pourrait bien s'avérer ne pas exister. C'est par exemple ce qui a été scientifiquement envisagé dans le rapport Meadows sur les limites de la croissance (qui fut publié en 1972 pour sa première version).
  17. Au moins par prudence, la décroissance devrait être envisagée sérieusement.

En savoir plus